L’Asile de Ste-Clotilde

20140425_144700 1

10525713_825032344279735_4947253049068359530_n
Crédit photo : Luc Désormeaux

Lieux de bien des légendes, il est difficile de savoir ce qui est vraiment arrivé à l’intérieur de ses murs. Plusieurs la croit hantée et attire beaucoup de personnes en mal de sensations fortes. L’asile de Ste-Clotilde, Notre-Dame de la Chesnaie de son vrai nom, traîne une longue histoire.

Pour commencer , tout a été arraché. Aucun mur, meuble, porte d’armoire n’a été épargné. C’est le paradis du vandalisme ici, les murs qui restent sont couverts de graffitis… les autres murs quand à eux, on été complètement défoncés, il ne reste plus rien de la salle de bain si ce n’est que la porcelaine des lavabos et des toilettes. L’eau s’accumule à certains endroits à l’étage dans ce qui devait servir  de gymnase.

20140425_145923
Gymnase

Le propriétaire est un homme ouvert, il demeure tout près et vous pouvez lui demander l’autorisation de visiter et il se fera un plaisir de vous y accompagner. Dans un article du journal l’Express, il mentionne qu’il aimerait en faire un attrait touristique. La bâtisse lui appartient depuis 2009.

Abandonnée depuis plus de 20 ans, elle a été construite en 1939 par les missionnaires du Sacré-Coeur. Plusieurs personnes y ont perdue la vie dans deux incendies distinct : Un premier incendie a eu lieu en 1958 faisant 3 victimes, le deuxième incendie s’est produit en 1988 avec un bilan plus lourd de 9 victimes et c’est depuis ce temps que l’asile est fermé. C’est principalement à cause de ces deux événements que plusieurs la croit hantée, croyant que l’esprit de ces personnes y est toujours.

20140425_145837
Salle de bain

L’asile a eu plusieurs vocations, elle y a hébergé des enfants avec des problèmes de santé mentale et selon le maire de la municipalité, des enfants de Duplessis y aurait aussi vécu.

20140425_145350

Merci de partager Pin on PinterestShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Reddit

Laisser un commentaire